Le blog

Derrière PageRank & EdgeRank

Pour la chercheuse de l'UCAM, la plupart des utilisateurs ne sont pas conscients des mécanismes et des effets recherchés par des algorihtmes comme PageRank & EdgeRank. Très peu de personnes savent ainsi que c'est seulement une infime partie des publications publiées par un membre du réseau Facebook qui apparaît sur le fil d'actualité de ses amis : entre 5 à 7 % en raison des tris et classements opérés. Mélanie Millette: "Facebook a ainsi confié à son algorithme la responmabilité de limiter la portée des publications de ses membres.  Ses deux premiers critères de sélection sont le potentiel initial de "buzz" (si le message  est beaucoup liké, partagé ou commenté, l’algorithme va en accroître la diffusion), ou le côté payant d'informations sponsorisées."

 

PageRank : tapis rouge pour les grandes marques

PageRank, du nom de son créateur Larry Page, a été programmé pour diriger le moteur de recherche de Google en 1998. Si les formules et les variables qui le composent ne sont pas publiques, il fait depuis toujours l'objet de nombreuses analyses, notamment des agences de référencement. En 2005, l'introduction de la fonctionnalité de recherche personnalisée a définitivement assis le succès du moteur de recherche en permettant d'afficher des résultats qui prennent en compte les préférences et recherches passées des utilisateurs, les renvoyant dans un univers de plus en plus familier. En 2008, Google a introduit la fonction de suggestion qui affiche en temps réel, dans la zone de recherche, des suggestions de recherches à partir de celles déjà réalisées par d'autres utilisateurs du moteur de recherche. L'année suivante, une important mise à jour ouvrait la porte à la différenciation du poids des contenus en fonction de l'importance économique de son producteur. Vince, c'est le nom de la variable, déroulait le tapis rouge pour les grandes marques.

 

L'émergence du mobile

La recherche en temps réel date de 2009, la prise en compte des posts sur réseaux sociaux de 2010. Un an plus tard, une variable donnait plus d'importance au site produisant régulièrement des contenus «frais». En 2013, ce sont les contenus plus long, les articles de fonds qui seront mieux pris en compte. PageRank prendra encore au fut et à mesure des mises à jours les indices de recherche locale (quand on cherche un commerce dans sa ville par exemple) ou encore les sites «responsive» c'est à dire adaptés aux smartphones et tablettes.

 

Facebook : une ligne éditoriale basée sur le poids et l'argent

L'algorithme de Facebook s'appelle EdgeRank. Mélanie Millette : "L'un de ses principes de base est l'homophilie des réseaux. Prenons la variable «Affinité». Elle est calculée en fonction des pages que vous aimez et des contenus que vous partagez. L'algorithme va comparer votre profil avec celui des gens avec qui vous interagissez. Plus les profils seront similaires, plus la chance sera grande de voir apparaître les contenus sur le fil d'actualité. La variable «Poids» calcule la performance de la publication : le nombre de mentions j'aime, le nombre de clics pour agrandir le contenu, le temps passé sur l'info, les performances passées, le nombre de partages... Facebook prend également en compte et privilégie les contenus récents et, qui s'en étonnera, accorde de plus en plus de poids aux pages sponsorisées."

 

Maîtriser et préserver sa vie numérique

Face à ce qui ressemble de plus en plus à une logique d'impéralisme numérique de majors américains, Mélanie Millette  insiste sur l'importance de la prise de conscience de ce qui se joue dans les réseaux sociaux  afin de pouvoir récupérer une certaine maîtrise dans la conduite et la préservation de sa vie numérique. Comme l'explique la chercheuse, des gestes simples, des contrôles de ce que les médias sociaux savent de nous sont tout à fait possibles via des outils comme la fonction «Mon compte» de Google ou le profil publicitaire de Facebook. On peut bloquer les publicités, effacer régulièrement les cookies, multiplier les pseudos, bref, on peut dérouter les algorithmes. On peut aussi s'immerger dans les suites alternatives, campagnes Framasoft et autres moteurs DuckDuckCo. Cela n'enlève rien à la nécessité et à l'urgence de militer pour une plus grande transparence des algorithmes qui conditionnent et cadrent en temps réel l'accès aux informations et qui président de plus en plus aux décisions qui sont prises à notre égard. Si la transparence est nécessaire, elle n'est pas suffisante. Il faut aussi donner plus de contrôle au citoyen sur ce qui est fait de ses données, sur la manière dont elles sont collectés, traitées et commercialisées. Le nouveau règlement européen général relatif à la protection de données à caractère personnel (RGPD), qui entrera en vigueur en mars de l'année prochaine, est en ce sens un bon pas en avant. Et l'on suivra avec beaucoup d'attention la suite qui sera donnée au procès qui oppose la Commission Belge de la Vie Privée à Facebook sur ce sujet.

Tags : culture numérique - citoyenneté - vie-privée

Numérique et vie privée: une journée pour faire le point avec AssociaLibre

Le 20 octobre prochain, Abelli, l'Association belge de promotion du logiciel libre organise pour la troisième année consécutive AssociaLibre, une journée atelier/formation de sensibilisation aux logiciels libres à destination du secteur associatif et des enseignants. Cette année, le fil rouge sera la protection des données privées numériques avec en prélude, la veille au soir, une conférence débat sur le respect des données en réseaux sociaux animées par Olivier Bogaert, Commissaire à la Federal Computer Crime Unit et André Loconte, représentant de Nurpa, l'Association de protection des internautes.

 

Nubo, le nouveau Chaton Bruxellois

Depuis 2015, la journée Associalibre est un espace convivial présentant des solutions concrètes, efficaces et éthiques pour soutenir et faciliter l'action associative et militante. Marc Van Craesbeeck, Administrateur d'Abelli. «La journée se décline en différentes présentations suivies d'ateliers. Le matin, on pourra notamment découvrir les projets Nubo et la Brique Internet de Neutrinet. Nubo est un nouveau service Chaton bruxellois qui va mettre à disposition dès l'année prochaine des services alternatifs de courrier et de Cloud. Lancé dans la foulée de la campagne «Degooglisons Internet» de Framasoft, le Collectif d'Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires a pour ambition de proposer des services libres en ligne alternatifs : courrier électronique, cloud, suite documentaire, agenda partagé,... »

 

La Brique Internet

Autre projet à découvrir le 20 octobre prochain, la Brique Internet de Neutrinet. Marc Van Craesbeeck:  «Il s'agit d'un petit boîtier que l'on place derrière la Box du fournisseur d'accès. Il va crypter l'ensemble du trafic. De cette façon, le fournisseur d'accès ne peut plus ni vous espionner, ni vous brider ou vous filtrer. On s'y relie par wifi-fi, et le tour est joué. C'est le même mécanisme qui permet à la Brique d'être un serveur nomade. »

 

Les ateliers du libre

Les participants pourront également se pencher sur le guide d'auto-défense numérique pour un état des lieux des outils, méthodes et pratiques de protection ou comment élaborer et mettre en place des politiques de sécurité. L'après midi sera consacrée à des ateliers. L'un basé sur la suite Libre Office verra de façon pratico-pratique comment réaliser un publi-postage, l'autre comment chiffrer ses courriers électroniques. A noter aussi pour répondre à la demande accrue des associations, un atelier sur la comptabilité. Marc Van Craesbeeck : « Les logiciels libres ne sont peut-être pas aussi «sexy» que les logiciels propriétaires, mais ils vous offrent la garantie de la confidentialité et du respect de votre vie privée. L'objectif d'Abelli en tant qu'ASBL est de mettre en valeur ces produits et solutions numériques qui rejoignent, quelque part, un idéal porté par le monde associatif : celui de la transparence, de la tolérance et du partage. Il s'agit de défendre nos libertés numériques et de travailler ensemble à un projet de communs du numérique.  Il s'agit d'oeuvrer à une informatique libre, ouverte, neutre et respectueuse des données personnelles» Rendez-vous le 20 !

Tags : Logiciels Libres - sécurité - vie-privée

EPN-Wallonie_-_logo-2

EPN'WAL 2017 : Appel à projets vers les EPN de Wallonie labellisés

Dans le cadre de  Digital Wallonia, la stratégie numérique décidée par le Gouvernement wallon qui s’intègre dans la dynamique transversale du Plan Marshall 4.0 dont l’axe 5 vise à soutenir l’innovation numérique, Monsieur le Ministre Marcourt a voulu que les EPN soient des outils privilégiés de renforcement de l’inclusion numérique des citoyens. Pour cela, cet appel à projets offre aux EPN de Wallonie la possibilité de recevoir une aide visant à subsidier des projets dans lesquels les TIC seraient utilisés comme un outil mis au service de la réalisation d’un projet de développement social.

Objectifs de l’appel à projets

L’objectif général de cet appel à projets est de soutenir l’émergence d’initiatives créant une plus-value sociale par l’utilisation des TIC, en ce qu’elles créent du lien social, renforcent l’inclusion, favorisent la participation citoyenne et encouragent les pratiques collaboratives. Plus spécifiquement, l’appel à projets entend, par exemple, contribuer à :

  • Soutenir des initiatives qui créent du lien social, aident à la reconquête de l’estime de soi, favorisent de nouvelles formes de solidarité et valorisent les initiatives des personnes et des associations.
  • Accompagner la mise en réseau des acteurs locaux actifs en matière d’inclusion sociale au sens large. Internet doit être en effet un moyen de favoriser le travail en réseau des associations et des acteurs du service public, et d’améliorer l’accès aux services pour les habitants.
  • Faciliter l’expression multimédia, c’est-à-dire favoriser un apprentissage de l’écrit public qui donne à voir les activités des uns et des autres, met en relation, dynamise le débat public et crée de nouvelles richesses. Apprendre à écrire avec le multimédia sur le web avec la photo, l’image ou la musique sont des habiletés, des moyens de communiquer dont il faut faciliter l’accès à tous.
  • Soutenir la mutualisation et les pratiques de coopération – L’internet est le creuset de pratiques renouvelées qui s’articulent autour de la coopération et la constitution de biens communs. Cet appel à projets aidera les initiatives qui favorisent de nouvelles dynamiques de coopération, mutualisent des outils, mettent à disposition des contenus ouverts et des logiciels libres.

Candidature

Le  formulaire de candidature doit être envoyé  pour le 09 juin 2017 au plus tard. Ce formulaire  doit permettre aux  répondants d’affiner leur projet et de le présenter sous des formes comparables.

Découvrez le texte de l’appel à projet dans notre rubrique "TIC"  et  téléchargez le formulaire de candidature.

 

Tags : appel-à-projets

EPN-Wallonie_-_logo-1

EPN'WAL 2016 : Appel à projets vers les EPN de Wallonie labellisés

C'est dans un contexte de transformation radicale des approches du lien entre numérique et inclusion sociale que s’inscrit le présent appel à projets, destiné aux Espaces publics numériques labellisés de Wallonie. En effet, dans le cadre de la Stratégie numérique de la Wallonie adoptée par le gouvernement wallon en décembre 2015, le Ministre du Numérique souhaite soutenir le redéploiement des actuels Espaces publics numériques de Wallonie en vue de développer de nouvelles actions de médiation numérique et d’accueillir davantage les publics éloignés de l’Internet.

Pour ce faire, cet appel à projets offre aux EPN de Wallonie la possibilité de recevoir une aide visant à subsidier des projets dans lesquels les TIC seraient utilisés comme un outil mis au service de la réalisation d’un projet de développement social.

Objectifs de l’appel à projets

L’objectif général de cet appel à projets est de soutenir l’émergence d’initiatives créant une plus-value sociale par l’utilisation des TIC, en ce qu’elles créent du lien social, renforcent l’inclusion, favorisent la participation citoyenne et encouragent les pratiques collaboratives. Plus spécifiquement, l’appel à projets entend, par exemple, contribuer à :

  • Soutenir des initiatives qui créent du lien social, aident à la reconquête de l’estime de soi, favorisent de nouvelles formes de solidarité et valorisent les initiatives des personnes et des associations.
  • Accompagner la mise en réseau des acteurs locaux actifs en matière d’inclusion sociale au sens large. Internet doit être en effet un moyen de favoriser le travail en réseau des associations et des acteurs du service public, et d’améliorer l’accès aux services pour les habitants.
  • Faciliter l’expression multimédia, c’est-à-dire favoriser un apprentissage de l’écrit public qui donne à voir les activités des uns et des autres, met en relation, dynamise le débat public et crée de nouvelles richesses. Apprendre à écrire avec le multimédia sur le web avec la photo, l’image ou la musique sont des habiletés, des moyens de communiquer dont il faut faciliter l’accès à tous.
  • Soutenir la mutualisation et les pratiques de coopération – L’internet est le creuset de pratiques renouvelées qui s’articulent autour de la coopération et la constitution de biens communs. Cet appel à projets aidera les initiatives qui favorisent de nouvelles dynamiques de coopération, mutualisent des outils, mettent à disposition des contenus ouverts et des logiciels libres.

Candidature

Le formulaire de candidature doit être envoyé pour le 17 juin 2016 au plus tard. Ce formulaire doit permettre aux répondants d’affiner leur projet et de le présenter sous des formes comparables.

Tags : appel-à-projets

yvoir3-1

Intergénérationnel : avec les hyperpaysages, on voit très large à Yvoir

Mais qu'ont bien pu faire Papys Guy et Maurice et Mamys Chantal, Agnès, Milou, Bewir avec Antoine, Lialia, Nicolas, Vic, Jade et Flo ? La rencontre intergénérationnelle Hyperpaysages Yvoir organisée dans le cadre de l'appel à projet Papy et Mamy surfeurs arrive (provisoirement) à son terme. Les participants ont présenté officiellement leurs création le 13 décembre dernier à l'EPN : deux hyperpaysages, l'un du centre d'Yvoir et l'autre du site médiéval de Poilvache. Le prochain rendez-vous est fixé au dimanche 21 décembre prochain à 14h, à la bibliothèque communale d'Yvoir-Godinne

 

Le centre ville et le site de la Poilvache en vue panoramique

En 2001, l'hyperpaysage a fait l'objet d'une recherche action menée par l'Institut d'Eco-Pédagogie de Liège, en partenarit avec le Laboratoire de la géographie de l'Université de Liège auprès des élèves du secondaire supérieur de Visé. Cette technique est une déclinaison du lien hypertexte appliqué à des photos qui permet de décomposer l'image en zones cliquables qui activent des documents ressources (texte, son, image, vidéo). Partant d'une photographie d'un paysage, on obtient ainsi un hyperpaysage. Veronica Casa Responsable des EPN d'Yvoir-Godinne : "En tant qu'animatrice de l'EPN d'Yvoir, j'organisais des activités d'un côté pour les seniors, de l'autre côté pour les enfants. Quand l'appel à projet Papy et Mamy surfeurs a été lancé, j'ai réfléchi à une projet pouvant se faire mixer les deux publics. J'ai eu l'idée des hyperpaysage après la lecture d'un article sur le sujet. Avec mes collègues Céline Boka et Anne-Pascale Leboutte qui sont coordinatrices du Plan de Cohésion Sociale, on s'est lancé. De septembre à décembre, nos seniors et nos juniors ont travaillé en groupe sur les deux lieux qu'ils avaient choisi : le centre d'Yvoir et le site médiéval." Le résultat : une image numérique interactive mobile à 360° à partir de laquelle on peut accéder à toutes sortes de contenus multi-médias.

 

Bientôt de nouveaux hyperpaysages à Yvoir

Concrètement, on prend une série de photos d'un paysage qu'on va passer dans une application de montage panoramique qui va établir des repères entre les images prises pour aboutir à une fusion à 360°, ici celui livré avec les appareils numériques Canon. Véronica Casa : "Nous avons choisi 4 lieux qui pouvaient intéresser les participants, pour retenir les deux qui avaient suscité le plus d'intérêt. Un premier sous-groupe à travaillé sur le centre d'Yvoir sur la thématique passé-présent à partir de veilles cartes postales et de photos récentes. D'autres binômes senior-enfant ont planché sur le site médiéval de Poilvache à partir de 4 thèmes : histoire, faune et la flore (le site est situe au sein d'une réserve naturelle), folklore et la vie quotidienne au moyen-âge. A partir de photos, d'interviews, de recherches, des points sur la photo ont été activés et documentés. A notre grande surprise, les participants ont insisté à conduire le projet de bout en bout, et sont allés jusqu'à introduire les contenus dans le CMS Spip. En tout, 12 après-midi d'atelier ont été organisées les mercredi et les samedi, en plus du travail à la maison ! Nous avons bénéficié du soutien technique de l'Institut d'Eco-Pédagogie. L'hébergement des réalisations sur la page des hyperpaysages d'Yvoir est payé pour 2 ans, alors on voudrait qu'il puisse accueillir de nouvelles réalisations."

Tags : appel-à-projets - Yvoir - cohésion sociale

Colloque fracture numérique : lutter contre l'inégalité des usages (1)

senatEgalité d'accès aux nouvelles technologies, Internet social et citoyen, équité numérique, inclusion sociale : autant de thématiques abordées lors du traditionnel colloque fédéral consacré à la fracture numérique qui s'est tenu dans les locaux du Sénat ce vendredi 21 février dernier.

Olga Zyhren, sénatrice :«C'est la dernière fois que ce colloque a lieu sous cette forme et dans ces lieux. L'année prochaine, c'est un sénat rénové qui devra réfléchir aux dispositifs à mettre en place pour favoriser l'inclusion et l'équité numériques tout en luttant contre les poches d'exclusion. Le transfert de compétences prévue dans la sixième réforme de l'Etat peut nous donner une nouvelle marge de manoeuvre, notamment en effectuant des points de comparaison au niveau des différentes régions. On sait que les Espaces Publics Numériques fonctionnent de façon différente en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles. A nous d'en tirer les leçons pour faire avancer nos objectifs»

L'ère des Makers
Et donc c'est un peu le moment des bilans, avant d'entamer une nouvelle page de la longue histoire des EPN. Pierre Lelong, Chef de projet du Pôle Ressources & Diffusion auprès de Technofutur TIC, centre de compétences wallon:«Voici une quinzaine d'années que nous sommes parti du principe que le numérique pouvait être un outil d'inclusion sociale et économique. La culture et les emplois numériques sont les enjeux de demain. De nouveaux mouvements vont dans ce sens. Ici et là, dans des régions désindustrialisées, des «Makers » partent de la technologie pour recréer du service communautaire. Les pouvoirs publics ont une réflexion à mener et un rôle majeur à jouer pour définir des espaces publics numériques communs. Il faut repenser le dispositif dans une logique transversale».

Des bibliothèques inclusives
Une transversalité qui peut se traduire par une logique de partenariat «augmentée » comme l'illustrent les deux exemples de politiques publiques d'inclusion numérique retenus lors du colloque. Bienvenue dans le monde des bibliothèques inclusives. Roseline Lemaire, Bibliothèque responsable - EPN Malmedia:«La bibliothèque est un pilier de la vie culturelle locale de Malmedy. Toute son infrastructure est traversée par le numérique. Notre plan stratégique inclut le développement des pratiques d'écriture et de lecture numériques. Avec le projet Hors Champ, nous sommes allés à la rencontre des jeunes dans les communes de Malmedy, Waimes et Vielsam. Non pas dans la bibliothèque, mais là où étaient, dans les cours de récré, les arrêts de bus. L'idée : surfer sur leur capacité à utiliser les nouveaux médias et définir avec eux leurs différents canaux de lecture. Pour nous, cela a été une révolution. Le projet a touché 1200 jeunes ! Fort de cette action, nous avons décidé d'élargir les publics en nous adressant à différentes catégories d'âge. Les projets sont foison : reportage photographique, roman photo, documents sonores,... Ils permettent aux participants de lire autrement le monde qui les entoure et de tisser de nouveaux liens sociaux. » L'EPN multiplie les partenariats. Avec l'ASBL de mouvement social des aînés Enéo ou avec le Musée où l'EPN organise des animations liées aux expositions.

Tags : égalité numérique - bibliothèque - Enéo - fracture-numérique - Hors Champs - inclusion numérique - Makers

2 Appels à projets pour les EPN de Wallonie !

POD MI LOGO SPP IS

"Tirer profit des TIC pour activer professionnellement et socialement les groupes fragilisés" est le nom de l'Appel à projets du Fédéral via le SPP Intégration sociale.

Au travers de cet appel, la secrétaire d'État à l'Intégration sociale souhaite encourager les organismes publics et privés à tirer profit des TIC pour activer professionnellement et socialement les personnes plus isolées afin qu'elles puissent profiter elles aussi des avantages qu'offre le monde numérique.

Objectifs :

  • Offrir aux personnes défavorisées la possibilité de dépasser les limites de leur monde numérique et de développer des capacités dans le domaine des TIC qui leur permettront d'accéder au marché du travail.
  • Renforcer les aptitudes relevant des TIC qui contribuent à l'autonomie et renforcer la confiance des personnes visées en leur propres capacités.
  • Promouvoir la collaboration entre les CPAS et les organisations actives dans la lutte contre la fracture numérique.
  • Échanger des connaissances, du savoir-faire et des exemples de bonnes pratiques

Le subside demandé peut s'élever à 25.000,00EUR maximum. L'AP s'adresse aussi bien aux ASBL, qu'aux Communes et CPAS.

Le projet doit être introduit avant le 15/07 à l'aide du formulaire en ligne disponible sur le site du SPP Intégration sociale à l'adresse suivante :

http://www.mi-is.be/be-fr/formulaire/formulaire-dinscription-pour-lappel-a-projets-tirer-profit-des-tic-pour-activer-professio

Plus d'informations ICI.

coq_wallon

La Région wallonne, via le Ministère de l'Action sociale et de l'égalité des chances, lance également l'Appel à projets "Papy Mamy surfers 2013". C'est la quatrième génération de cet AP dont l'objectif vise à la fois à lutter contre la  fracture numérique et à participer à la qualité de vie des ainés, à domicile et au sein des établissements qui les accueillent et les hébergent.

En plus des 2 volets classiques s'adressant exclusivement aux EPN de Wallonie, l'AP 2013 introduit cette année la possibilité aux Communes ne disposant pas d'un EPN sur son territoire de passer par le Conseil consultatif des Ainés (CCA) pour déposer un projet.

Le formulaire de candidature doit être complété et renvoyé au plus tard pour le 01/09/2013.

Les projets retenus bénéficieront de subvention allant de 3500EUR  (volet 1 et 3)à 5000EUR (volet 2).

Plus d'informations ICI.


Tags : appel-à-projets - fédéral - région-wallonne

Des tablettes pour les EPN de Wallonie !

DSCN1747

Un Appel à projets a été lancé lors de la 9° Rencontre des EPN à Orp-Jauche le 30/11/2012 pour équiper les EPN de Wallonie d'une tablette 7" sous Android, le Ministre des Pouvoirs Locaux et de la Ville, Monsieur Paul Furlan, ayant donné son accord pour équiper et former les animateurs des EPN de Wallonie à ces nouveaux supports.

74 projets ont été retenus et ce seront donc 74 Espaces Publics Numériques de Wallonie qui ont reçu une tablette de type Nexus 7 avec pour objectif de découvrir ce nouvel environnement et de le faire découvrir à leurs usagers.

Deux demi-journées d'information ont été mises en place ces 14 et 15/03 à TechnofuturTIC et au CST de Marche-en-Famenne pour remettre les tablettes aux animateurs mais également pour les informer sur l'activation du terminal ainsi que sur les spécificités de l'environIMG_8065nement android.

Aux animateurs maintenant de s'approprier ce nouvel outil et de transmettre leur enthousiasme aux usagers des EPN. Ils ont jusqu'au 30/09 de cette année pour poster leur témoignage sur le réseau social des animateur (epnwal.ning.com). Un rapport d'activités sera alors rédigé sur base de ces témoignages et publié sur ce blog.


Tags : appel-à-projets - Tablette

Une tablette en EPN : l'Appel à projets

tabnex7

Suite au succès rencontré des ateliers «Tablettes et liseuses en EPN et bibliothèques» à travers toute la Wallonie (6 ateliers délocalisés, plus de 70 animateurs formés), le projet d'équiper chaque EPN de Wallonie d'une tablette a été présenté aux Pouvoirs Locaux de Wallonie.

En effet, les animateurs rencontrent quotidiennement aujourd'hui des usagers équipés de ces nouveaux supports et la demande est très importante en accompagnement et en formation. En Belgique, plus de trois foyers sur quatre sont désormais connectés à Internet. Si les ordinateurs personnels sont restés à la fois complexes dans leur fonctionnement et dans leur maintenance au quotidien, les tablettes permettent, à travers une interface simplifiée, d'intégrer l'ensemble des services web dans la vie quotidienne des citoyens. Les EPN ne restent-ils pas l'outil par excellence pour rencontrer le citoyen à ce sujet ?

Le Ministre des Pouvoirs Locaux et de la Ville, Monsieur Paul Furlan, a donc donné son accord pour équiper et former les animateurs des EPN de Wallonie à ces nouveaux supports.

Un Appel à projets a été lancé lors de la 9° Rencontre des EPN à Orp-Jauche le 30/11/2012. L'adresse du formulaire en ligne pour répondre a été postée sur le Ning mi-décembre (epnwal.ning.com, le réseau social des animateurs des EPN de Wallonie). Chaque Espace Public Numérique de Wallonie peut y répondre jusqu'au vendredi 25/01/2013.

Un comité, composé du Centre des Ressources des EPN de Wallonie, d'un représentant du Ministre et d'un membre de l'administration DGO5, se réunira fin du mois pour évaluer les projets et désigner les lauréats.

Une séance d'information sera alors organisée mi-février pour informer les animateurs des EPN sur les modalités de l'AP et leur remettre la tablette.


Tags : appel-à-projets - Tablette

Appel à projets du Fédéral SPP-IS 2012

À l'heure actuelle, les TIC font partie intégrante de notre vie. Près de 80% des utilisateurs belges d'Internet entre 16 et 74 ans se connectent chaque jour pour surfer sur des réseaux sociaux, envoyer des e-mails, postuler à des emplois, consulter des informations, etc. Faire pénétrer les personnes défavorisées dans l'univers du numérique est dès lors une manière de les intégrer socialement. Au niveau de l'activation sociale, les médias numériques peuvent également jouer un rôle. L'idée de base de l'activation sociale, c'est d'encourager les personnes éloignées du marché du travail à une participation sociale utile. Car l'inclusion est aussi un moyen de combattre l'isolement et elle constitue donc une aide à l'intégration dans notre société. Cet appel à projets a pour but d'activer certaines personnes dans la société en vue de maximiser leur autonomie, leur participation et leur intégration sociales et, à plus long terme, de les faire avancer vers le marché de l'emploi.

Au travers de cet appel, la secrétaire d'État à l'Intégration sociale souhaite encourager les organismes publics et privés à tirer profit des TIC pour activer professionnellement et socialement les personnes plus isolées.

1. Objectif de l'appel

  • Offrir aux personnes défavorisées la possibilité de dépasser les limites de leur monde numérique et de développer des capacités dans le domaine des TIC qui leur permettront d'accéder au marché du travail.
  • Renforcer les aptitudes relevant des TIC qui contribuent à l'autonomie et renforcer la confiance des personnes visées en leurs propres capacités.
  • Développer de nouvelles méthodologies sur l'utilisation des TIC pour l'activation.
  • Échanger des connaissances, du savoir-faire et des exemples de bonnes pratiques.

2. Groupe cible

  • Les personnes défavorisées qui ne travaillent plus depuis longtemps et qui cherchent à accéder au marché de l'emploi.
  • Les personnes défavorisées qui sont éloignées du marché de l'emploi et qui risquent de tomber dans l'isolement social.
  • Les jeunes (16-24) qui vont faire leur entrée sur le marché de l'emploi.

3. Financement

Le subside demandé peut s'élever à 25.000,00EUR maximum.

La période de subventionnement commence au plus tôt le 01/11/2012 et se termine au plus tard le 31/10/2013. Les projets sont subsidiés pour 12 mois maximum.

4. Conditions

Qui peut introduire un projet ?

  • ASBL
  • Administrations locales (communes, CPAS,...)
  • Les initiatives de coopération sont autorisées à introduire un projet et y sont même encouragées. S'il s'agit d'un projet collectif, les partenaires désignent l'un d'entre eux comme responsable de projet. L'organisation doit avoir son siège social en Belgique, doit être établie en Belgique et ne peut avoir pour seul but de faire des bénéfices.

Quels projets ?

Le projet doit :

  • Être nouveau ou innovant

Il doit s'agir d'un projet qui soit nouveau ou qui revisite un projet existant, en y ajoutant suffisamment d'éléments neufs.

  • Apporter une plus-value sociale et répondre aux objectifs

Le projet doit apporter une plus-value sur le plan social, ce qui signifie que le groupe cible doit en tirer un avantage plus important que la simple connaissance des TIC et d'Internet. Le but du subside est d'offrir aux personnes défavorisées des chances supplémentaires de s'activer professionnellement et/ou socialement. Le projet doit répondre aux objectifs (voir plus haut).

  • Être indépendant

Le projet doit être indépendant à la fin de la période de subventionnement, grâce à des fonds propres, à l'octroi de subsides structurels par une autre autorité subsidiante ou à une combinaison de différentes sources de revenus.

Comment ?

Le projet doit être introduit à l'aide du formulaire online sur le site du SPP Intégration sociale (ICI) et ce, avant le 05/10/2012.

Plus d'informations ICI.


Tags : appel-à-projets - fédéral

News plus anciennes